top of page

Flor de Cana représentera le Nicaragua au Bordeaux Rhum Festival.

Les rhums du Nicaragua seront cette année représentés par la marque emblématique Flor de Cana .

A l’origine, l’exploitation est une sucrière, fondée par la famille Pellas : des cannes à sucre sont cultivées sur des dizaines d’hectares. Mais rapidement, une distillerie est construite, et la production de rhum est initiée. Elle reste la propriété des Pellas qui se la transmettent de génération en génération (cinq jusqu’à présent !).


En 1937, est fondée la Compagnie des liqueurs du Nicaragua : c’est celle-ci qui crée la marque Flor de cana. En 1959, la production, jusque-là locale, s’internationalise : les surplus sont exportés en Amérique centrale et au Venezuela. Les outils de production sont modernisés.


Pendant les années 80, il y a des troubles politiques au Nicaragua. Pendant ces années « révolutionnaires », la commercialisation des rhums diminue fortement ; en revanche, on les laisse vieillir tranquillement, loin du tumulte. De ce fait, la marque peut à présent revendiquer de détenir l’un des plus grands stocks de rhum vieux au monde.


Mais ce qui a fait par-dessus tout la réputation de la marque, c’est ce procédé innovant, le Slow-AgedTm. Un processus de vieillissement parfaitement naturel est respecté : pas d’air conditionné, pas de ventilation pour réguler la température, le climat naturel des Tropiques fait le reste. Ainsi le rhum vieillit lentement, sans ingrédient artificiel ajouté. Ce qui lui donne une douceur inimitable, qui fait le régal des amateurs !


Comments


bottom of page